Le projet associatif

Ce projet retrace l’engagement associatif de l’A.J.P. au travers son histoire, ses valeurs fondatrices, ses engagements et ses missions.

Qu’est ce qu’un Projet Associatif ?

Dans une société qui va tellement vite, le Projet Associatif constitue un fil conducteur pour l’ensemble des acteurs. Le projet est la raison d’être d’une association, il n’est pas figé mais constitue un outil qui permet de se questionner sur l’avenir, de fixer et revisiter les objectifs, les moyens et méthodes d’actions en fonction du monde actuel et d’acter la transmission d’une culture associative. La cohérence du Projet Associatif repose sur des valeurs partagées entre l’association et les professionnels. L’objectif est de fédérer les personnes autour d’une dynamique commune et d’assurer la continuité de nos actions.

Extrait du texte fondateur de 1959 rédigé par Paul Liagre

« L’engagement associatif repose sur des convictions communes et fortes car il n’y a pas d’action qui ne soit confrontée à la pensée et à la morale. La philosophie de notre engagement A.J.P. est une foi modeste qui n’a pas la prétention de fournir toutes les réponses à l’avance. L’essentiel de notre démarche peut se résumer ainsi :

 La personne est unique : Il n’y a rien dans l’ordre social qui soit au dessus d’elle, ni la race, ni la classe sociale, ni la nation, ni l’Etat, ni aucune organisation ne peuvent faire prévaloir leur logique sur un homme. o Le but de la Société et des organisations syndicales, politiques, familiales, doit être de libérer, d’épanouir et de réaliser les potentialités qui sont en chacun de nous, diverses, inégalement réparties, mais d’une égale dignité. o Chacun, y compris le plus faible, ou le plus dépourvu, a droit au respect.

 La personne n’est pas seule : Famille, cité, entreprise, association et nation, nous forment autant que nous les formons. Aucune de ces communautés de vie ne peut s’ériger en absolu. Quelle que soit leur importance pour notre développement, aucune ne peut prétendre dominer les autres et les soumettre. Le personnalisme communautaire se distingue de l’individualisme, en ce qu’il ne conçoit pas l’existence de personnes isolées, mais liées les unes aux autres, instituant entre elles des rapports de respect. Priorité donc à la personne humaine, sur les nécessités matérielles, sur les appareils collectifs qui soutiennent son développement ».

Extrait du texte élaboré par Paul Liagre à l’occasion du 30 ème Anniversaire de l’AJP

« Confiante dans sa démarche philosophique contemporaine, l’AJP assurée sur ces fondements essentiels, a toujours de façon permanente, remis en cause son adaptation à l’évaluation des situations et démarches pédagogiques qui furent les siennes.

Les réponses apportées aux différentes situations rencontrées dans le temps, ont été revues, corrigées, actualisées, grâce à la participation du plus grand nombre d’acteurs et partenaires associatifs : administrateurs, salariés et ce, dans un esprit de démocratie participative.

Les remises en cause de l’engagement associatif, concourent dans, et pour un temps donné, à apporter les réponses ou solutions les mieux adaptées aux problèmes des personnes accueillies : enfants, adolescents, jeunes adultes isolés et souvent en grande difficulté d’adaptation sociale.

Le but de l’AJP est la protection individuelle et collective des personnes accueillies pour un temps, en vue de les aider, de les accompagner pour réaliser leurs potentialités ».

LIRE LE PROJET ASSOCIATIF

CI-DESSUS.